epilepsie

 

Accueilmédecine préventivealimentationfilariosepucesdysplasieglandes analesleishmanioseotitestoux de chenilarthrosetorsion estomactumeur mammairecollapsus trachéaldétachementhygiene extcoeurreproductionepilepsievermifugationsociopatheatopieallergie alimentairehygiene buccalecontraception de la chienneteignerectocolitepiroplasmoseidentificationconsultation pubertaireennemis locauxFAQanxiété de séparationamis locauxmarche en laisseBOUBOULEfuguehierarchiela cataractela prostateLCApancréatiteHypothyroidiela démodécieles calculs urinairesles aboiementsdécodeurles hygromasla parvovirosesyndrome brachycéphaleIRA_IRC_chien

 

L'EPILEPSIE

QU’EST CE QUE C’EST ?

Votre animal est atteint d’EPILEPSIE ce qui provoque des crises violentes au cours desquelles il se raidit, perd conscience, convulse .Il peut se mordre la langue ou les lèvres et émettre de l’urine ou des selles .

Il est impératif d’éliminer avant tout traitement les autres causes de convulsions ( hypocalcémie, hypoglycémie, polyglobulie, troubles hépatiques, troubles rénaux, shunts, tumeurs ...)  c’est pourquoi un bilan est obligatoire avant de le traiter.

Chez nos carnivores le diagnostic de l'épilepsie se fait par élimination, ce n'est pas une hypoglycémie, ce n'est pas une polyglobulie, ce n'est pas une intoxication, ce n'est pas une hypocalcémie, ce n'est pas un shunt etc ... donc il est fort probable qu'il s'agisse d'épilepsie !

Lorsque les premières crises surviennent sur un animal agé nous rajoutons à la liste l'hypothèse de tumeur cérébrale dont la confirmation peut nécessiter un scanner ou une IRM.

 ici sur cette coupe de l'encéphale au scanner la "tache" blanche à droite confirme une présence tumorale.

 

Chez les humains l'enregistrement de l'électro-encéphalogramme et la présence de certaines ondes permet le diagnostic.

Chacune des pathologies citées ci-dessus s'exprime en effet pas des troubles nerveux qui se ressemblent et vous pouvez nous être utiles en filmant avec votre téléphone un épisode !

 

CRISE "CLASSIQUE"

une phase d'aura : votre compagnon sent la crise arriver et recherche votre contact pour se rassurer ( sauf s'il dort ) chez les humains l'épilepsie n'interdit pas la conduite automobile car cela laisse de temps de mettre le clignotant, de se garer ...

une phase tonique : votre animal devient raide comme un bout de bois ce qui lui interdit les déplacements et le fait se retrouver sur le côté en "opisthotonos", ce qui veut dire cambré et raide, il reste conscient.

une phase clonique : associant claquements de machoîre, pédalage des 4 membres, souvent émission d'urines et de selles ( si vous n'assistez pas à la scène, vous pouvez en trouver les indices, table renversée, selles, urines ) , au cours de cette phase il est inconscient.

une phase de récupération : fatigué, hagard, pouvant durer plusieurs heures ou quelques petites minutes.

Le tout dure rarement plus d'une minute ! mais une minute c'est long, surtout pour vous !

Le tout peut se reproduire plusieurs fois dans une même journée

Et cette même journée peut se reproduire une fois par mois, puis tous les 15 jours, puis une fois par semaine jusqu'à devenir incontrôlable !

Si la crise décrite ci-dessus est classique il existe d'autres épisodes de crises partielles avec par exemple des "absences" de quelques secondes, des hypersalivations et le diagnostic est alors thérapeutique : traité il ne le fait plus donc l'hypothèse était recevable !

L'élimination de l'hypothèse " tumeur cérébrale " nécessite de passer par la case scanner mais cela vous permet de " savoir " et de vous préparer au pire et d'aménager le coin de vie de l'animal pour sa sécurité et celle de votre famille.

 

QUE FAUT IL FAIRE ?

Au moment d’une crise peu de choses car c’est bref, maximum une minute, écartez  les autres animaux et les objets qui peuvent être renversés .

Nous vous demandons de séparer les autres chiens car certaines agressions peuvent être faîtes sur le chien épileptique par d'autres car il montre les dents, ne communique plus correctement etc

Ne cherchez pas à l’empêcher d’avaler sa langue, c’est inutile, contentez vous de lui parler et de le rassurer après la crise .

Certains animaux sentent arriver la crise et cherchent votre contact vous pouvez alors éviter une crise d'épilepsie en apaisant l’animal.  

Celles ci surviennent souvent par salves de plusieurs par jour suivies d’accalmies de plusieurs semaines .

La cause déclenchante peut être toutes les causes de stress, d’anxiété ou de peur.

Lorsque nous avons du mal à contrôler les crises nous pouvons mettre à votre disposition du valium que vous injectez par voie rectale, effet immédiat et rapide et plus facile à faire qu'une intra veineuse !

 

POUR les PREVENIR ?

Nous utilisons des produits anti-épileptiques différents chez le chien et chez le chat, mais la plupart augmentent l’appétit et nécessitent plusieurs jours avant d’imprégner l’organisme.

La même dose qui fait dormir les premiers jours de traitement est parfois insuffisante un mois après, il faut donc commencer à petites doses et augmenter en fonction des crises.

Au bout de trois mois de traitement une prise de sang permet de vérifier que la dose efficace est bien atteinte, c'est le dosage de la phénobarbitalémie.

Le phénobarbital existe dans une présentation associé au bromure de potassium qui améliore son efficacité.

Une nouvelle molécule l'imépitoïne contenue dans le PEXION est à notre disposition depuis 2013 et n'augmente pas l'appétît, ne fait pas somnoler en début de traitement, plus onéreuse mais ne nécessite pas de contrôle sanguin elle nous permet d'avoir une alternative au phénobarbital.

D'autres anti-epileptiques utilisés en médecine humaine peuvent être prescrits même s'ils n'ont pas d'AMM ( Autorisation de Mise sur le Marché )

Pour l'homme il existe des indications chirurgicales et des essais sont faits en utilisant des stimulations du nerf vague avec une pile comme pour les troubles cardiaques, de votre côté vous pouvez essayer " à la main " ! ; traduction : vous pouvez " bloquer " une crise lorsque votre animal la " sent arriver " en lui pressant les deux globes oculaires avec les pouces, paupières fermées, placé devant lui tout en lui parlant, essayez les premières fois en dehors des crises, il n'y a pas besoin de presser fort !

Vous ne devez pas laisser un animal épileptique sans traitement au risque de voir les crises se rapprocher, voire même de devenir incontrôlables !

Le seuil acceptable ne nécessitant pas d'anti-epileptique peut être situé entre 1 et 4 crises par an.

 

GUERISON ?

Ce trouble ne se guérit pas, mais il est possible d’obtenir la disparition des crises par la recherche de la dose optimale de médicaments:

    - soit l’animal a toujours des crises et il faut augmenter les doses.

    - soit l’animal est trop endormi et il faut diminuer la dose.  

Certains cas d'épilepsie dite "juvénile" disparaissent vers l'âge d'un an.

Plus simple aussi le dosage sanguin du phénobarbital permet de vérifier que la bonne dose est administrée chez le chien.

Par contre le stress étant un des facteurs déclenchants il est très efficace d’utiliser ADAPTIL pour ses propriétés apaisantes et éviter les crises, ADAPTIL ? relisez la rubrique pheromones.

Pour en savoir plus ? un site en anglais : http://canine-epilepsy.com/

Comme anti-stress le ZYLKENE s'avère très pratique et sans effets secondaires, un petit tour sur : http://www.stressanimal.com/zylkene.aspx

Autre possibilité utiliser le zylkène mélangé à l'aliment fabriqué par ROYAL CANIN : le CALM  !!

 

Pour en savoir toujours plus n'hésitez pas :

En français ? :  http://www.mon-animal-epileptique.fr/

mais aussi : http://www.epilepsie-du-chien.fr/

 

Par ailleurs nous vous déconseillons de faire reproduire un animal épileptique car il y a aussi des cas avec une transmission génétique du trouble même si à ce jour les gènes responsables n'ont pas tous été découverts.

pour en savoir plus : http://www.maladieshereditairesduchien.com/afficher-maladie/52?art=Epilepsie+essentielle

 

 

    allez ! osez le ballon !