glandes anales

 

Accueilmédecine préventivealimentationfilariosepucesdysplasieglandes analesleishmanioseotitestoux de chenilarthrosetorsion estomactumeur mammairecollapsus trachéaldétachementhygiene extcoeurreproductionepilepsievermifugationsociopatheatopieallergie alimentairehygiene buccalecontraception de la chienneteignerectocolitepiroplasmoseidentificationconsultation pubertaireennemis locauxFAQanxiété de séparationamis locauxmarche en laisseBOUBOULEfuguehierarchiela cataractela prostateLCApancréatiteHypothyroidiela démodécieles calculs urinairesles aboiementsdécodeurles hygromasla parvovirosesyndrome brachycéphaleIRA_IRC_chien

 

LES GLANDES ANALES

 

essayez de lire toute la fiche en apnée !

OU SONT ELLES ?

Situées de chaque côté de l’anus ces deux glandes encore appelées sacs anaux sont de la taille d’un pois à une olive et ont un orifice pour évacuer leurs sécrétions.

Cet orifice est externe chez les chats, et dans la zone des plis de l'anus pour les chiens, c'est à dire que les orifices ne sont à l'extérieur qu'au moment où la selle franchit l'anus.

Elles sont très développées chez le putois qui s’en sert pour protéger sa fuite en arrosant son agresseur.

 

QUE FABRIQUENT ELLES ?

Un liquide normal qui ressemble à de l’urine mais en plus odorant et lorsqu'elles sont infectées la couleur peut varier du noir au cassis en passant par le vert !

Dans ce mélange sont regroupées des cadaverines et putrescines et des phéromones.

 

A QUOI SERVENT ELLES ?

En se reniflant mutuellement les zones anales ces animaux échangent directement des “cartes de visite”, sexe, statut social, dominance etc.  

Chaque crotte reçoit une petite giclée de sécrétions, d’où une série d’informations sur l’animal, et vous observerez qu’un chien passe trois fois plus de temps à renifler des selles qui ne sont pas les siennes.

Le chien dominant positionnera ses excréments sur un objet surélevé. Comme ce rituel existe aussi chez les animaux sauvages vous pourrez le constater en randonnée, les crottes ont été déposées sur les pierres du chemin, sur les souches des arbres.

Lorsqu’un carnivore a peur il vidange ses glandes, c’est pour cela aussi que les chiens mettent la queue entre les postérieurs s’ils veulent cacher leur crainte ou la portent fièrement retournée sur le dos s’ils veulent  fanfaronner.

Le poursuivant du putois a bien du mal à suivre une piste avec cette odeur envahissante dont il s’est fait arroser !

                                                                                 

INCONVENIENTS

Chez le chiot la vidange n’est pas toujours efficace et il faut parfois aider le chiot qui fait le traîneau en pressant ses glandes anales.

A tout âge elles peuvent être irritées par la présence d’un ténia intestinal : le dipylidium, qui libère des anneaux en forme de grains de riz doués de mouvements de reptation, ceux-ci pénètrent dans les glandes par erreur et provoquent une irritation.

Ce ténia est transmis par consommation de puces, donc si ça gratouille, vermifugez et traitez contre les puces.

En été il est fréquent qu’un “espigao” pénètre par le canal et provoque un abcès et tant qu'il n'est pas extrait cela ne guérit pas.

L’obésité et la constipation favorisent l’engorgement ou les abcès récidivants.

 

HYGIENE

 

Si votre animal “fait le traîneau”, ou se lèche anormalement l’anus pensez à :

sinon eh bien remontez ...