LA PARVOVIROSE ou GASTROENTERITE VIRALE

 

ouais ça pue ! fuyez vite !

RARE la parvovirose ? non fréquente !

Mais nous n'en parlons pas beaucoup sur ce site ! ??? pourquoi ? parce que la majorité des propriétaires d'animaux qui nous sont présentés atteints de gastro-entérite virale ne font pas vacciner leurs animaux ! et fréquentent encore moins ce site ...

Vous qui lisez ces lignes, vous avez compris que ne pas faire vacciner un chien contre la parvovirose c'est comme rouler en voiture sans freins, ça passe ou ça casse !

Nous soignons environ une douzaine de chiens atteints chaque année, mais 20 % ne rentreront pas chez eux !

 

LES VIRUS

Pourquoi les virus ? parce qu'ils changent, nous parlons de virus mutants, bien sur nous leur donnons un petit nom : parvovirus CPV-2a, CPV-2b, CPV-2c ( CPV signifie Canine Parvo Virus )

Pour vous et vos chiens cela ne change rien, les vaccins marchent ... c'est le tableau clinique et l'agressivité qui changent.

Chut ! il y a souvent association de malfaiteurs, des coronavirus font partie du gang, et pour des chiens n'ayant vraiment pas de chance, ils ont en plus des ascaris et des giardia !

Les parvovirus adorent parasiter les cellules qui se multiplient vite et ils les font travailler pour eux, c'est le cas des cellules intestinales d'où la diarrhée, c'est le cas de la moelle osseuse et des ganglions d'où l'anémie et la baisse des globules blancs appelée lymphopénie.

 

 

LES MALADES

Ce sont d'abord les chiots les plus sensibles, 80 % des chiens malades ont 2 à 8 mois, abattement, fièvre, vomissements, diarrhée très souvent hémorragique, déshydratation, septicémie ...

Le diagnostic se fait d'abord en fonction des symptômes, souvent avec la numération formule ( comptage des globules rouges et globules blancs ), par ELISA ( test sur les selles ) ou encore plus fiable par PCR ( test envoyé par la poste à un laboratoire spécialisé )

C'est une maladie pour laquelle il est difficile de donner un pronostic, il se produit un décapage des muqueuses de l'estomac et de l'intestin qui met les vaisseaux sanguins directement au contact des bactéries du tube digestif, en même temps le virus provoque une chute des globules blancs ( au lieu de 10000 habituellement par mm3 cela descend à 4000, 3000, 2000, 1000 dur dur, plein de bactéries qui passent dans le sang mais pas de gendarmes pour les arrêter ! )

Il est impossible de parier sur les chances individuelles de survie.

Le traitement fait appel aux soins intensifs avec antibiotiques contre la septicémie ( les microbes se baladent dans le sang en toute impunité ), protecteurs de surface, anti-vomitifs, perfusion pour compenser les pertes par vomissements et diarrhée, lutter contre la douleur ... surveiller la température, au début il y a souvent de la fièvre, avec l'épuisement il faut souvent réchauffer, et pour l'odeur c'est celle du sang pourri et fermenté, il nous faut laver, laver et désinfecter.

 

l'utilisation d'interféron peut stimuler le système immunitaire et l'aider à réagir ...

L'important étant de tenir 5 jours ! car au delà l'organisme reprend le dessus, mais 5 jours c'est très long !

 

LES VACCINS

Les vaccins ça marche ! et même très bien ! mais en prévention, c'est pour cela que pour vous la parvovirose semble aussi lointaine et rare que la peste et le choléra ...

Le protocole vaccinal le plus utilisé comprend deux injections à 3 semaines ou 1 mois d'intervalle, avec une première injection à 8 semaines.

Lorsqu'un élevage est infecté des protocoles "durcis" sont conseillés.

 

ASPECT LEGAL : les vices rédhibitoires

Vous achetez un chiot et ce chien présente des vomissements, de la diarrhée, ATTENTION ne tardez pas !

Si nous réalisons une prise de sang dans les 5 jours qui suivent la livraison d'un chiot présentant une chute des globules blancs ( leucopénie pour les pros ) et des symptômes digestifs, cela suffit à annuler la vente, la "vente est nulle de droit", le délai de 5 jours signifie que le chien a été contaminé chez le précédent propriétaire ( éleveur ou vendeur ) , la procédure légale est dite des "vices rédhibitoires " .

Si l'analyse est faite le 6 ème jour nous sommes " hors délai " , c'est tout pour l'acheteur ...

 

LA PERIODE CRITIQUE

Nous appelons ainsi la période de la vie d'un chiot qui s'écoule entre 6 et 10 semaines, ce chiot dispose d'anticorps anti-parvovirus apportés par le colostrum ( lait des premiers jours ) mais ces anticorps diminuent tous les jours devenant alors incapables de protéger contre le virus mais s'opposant efficacement aux virus vaccinaux, conséquence le chiot peut contracter la maladie et les vaccins sont insuffisants.

Des vaccins spéciaux plus immunogènes ont donc été élaborés pour faire fabriquer encore plus d'anticorps et nous les utilisons en élevage contaminé au rythme d'une injection par semaine !

 

CHIENS SPECIAUX

Les rottweilers et doberman semblent être très sensibles aux parvovirus mais semblent aussi mal s'immuniser contre ce virus, nous conseillons donc par prudence un protocole de primo-vaccination avec trois injections.

 

 

RESISTANCE dans l'ENVIRONNEMENT

Sur le papier c'est terrible, le parvovirus est capable de résister UN AN dans l'environnement ! mais bon à retenir il n'aime pas le soleil ( les UV )

OK ! allons plus loin dans le raisonnement, il ne suffit pas d'un seul virus pour contaminer un chiot, il faut quelques millions ou milliards de particules virales pour réaliser cette contamination !

Marchez dans une selle diarrhéique, dans un vomissement, votre chiot lèche vos chaussures ... c'est comme marcher sur une mine !

Logique donc d'exiger un chenil propre, de ramasser les selles, des surfaces faciles à nettoyer, lavez, rincer, karcherisez, utilisez les détergents parce qu'ils sont faits pour vous aider ( AJAX, VIGOR, Mr PROPRE etc ) et si vous avez encore un peu de temps désinfectez.

Les désinfectants sont tous neutralisés par les particules organiques ( en bon français par la saleté )  donc ne les utilisez que lorsque c'est propre, la javel représente un bon choix, oubliez le formol largement cité car il est maintenant difficile d'en acquérir depuis qu'il est classé dans les cancérigènes.

Pour les ammoniums quaternaires ils sont peu efficaces sur le parvovirus et sont maintenant classés dans les toxiques pour l'environnement, donc à oublier ...

 

une exclusivité du site un interview d'un chien atteint: http://www.youtube.com/watch?v=lCg0FQl3VVg

 

Dernière précision cette maladie ne se transmet ni aux chats, ni aux humains ... ouf

 

ça vous a plu ? vous désirez revenir quand il y a du neuf ?  

 

Vous en avez assez, vous voulez remonter boire une bière ?