la prostate

 

Accueilmédecine préventivealimentationfilariosepucesdysplasieglandes analesleishmanioseotitestoux de chenilarthrosetorsion estomactumeur mammairecollapsus trachéaldétachementhygiene extcoeurreproductionepilepsievermifugationsociopatheatopieallergie alimentairehygiene buccalecontraception de la chienneteignerectocolitepiroplasmoseidentificationconsultation pubertaireennemis locauxFAQanxiété de séparationamis locauxmarche en laisseBOUBOULEfuguehierarchiela cataractela prostateLCApancréatiteHypothyroidiela démodécieles calculs urinairesles aboiementsdécodeurles hygromasla parvovirosesyndrome brachycéphaleIRA_IRC_chien

Voilà un sujet qui ne concerne statistiquement que 50 % de nos chiens, puisque seuls les mâles sont équipés, les chats n'ont pas de problèmes de prostate ( ouf ! ) et nous les hommes ...avec l'âge ...

A quoi ça sert ?

C'est une glande sexuelle accessoire englobant le sphincter de la vessie comme un rond de serviette, ses sécrétions se vidangent au moment de l'éjaculation au cours de la saillie, et si votre chien fait abstinence, il programme des vidanges automatiques des excédents de production soit dans la vessie, soit dans l'urêtre ou par masturbation.

Chez le chien la prostate fait un O centré sur l'urètre, chez l'homme la prostate fait un U la différence est importante en chirurgie car la prostate peut être enlevée chez l'homme mais pas chez le chien !

La prostate est stimulée par la testostérone fabriquée par les testicules, plus il y a de stimulation, plus la prostate augmente de taille, c'est pourquoi les symptômes sont augmentés pour votre chien si la chienne du voisin est en chaleurs ...

 

Et quand la prostate ne fonctionne pas bien ?

Différents troubles  peuvent atteindre cette glande,

 

Vous serez amenés à consulter si votre chien urine du sang, s'il urine très souvent, s'il a mal au ventre, s'il est fiévreux, s'il est constipé, mais les symptômes cliniques peuvent être discrets.

Retenez un symptôme majeur, chez le chien, les troubles de la prostate provoquent surtout une gène pour faire les selles !

                                                 

 

chez l'homme, les troubles de la prostate provoquent une gène pour uriner, on pisse moins loin !

 

C'est presque pour cela uniquement que nous vous avons concocté cette fiche, pour que vous appreniez à détecter un trouble prostatique, parce que le symptôme que nous allons vous décrire n'est JAMAIS le motif de consultation mais qu'il est TOUJOURS observé par le propriétaire du chien !

Votre chien TROMPETTE se trouve en position pour "couler un bronze" à son emplacement préféré, il a tourné, viré, reniflé, il écarte les pattes, lève la queue et commence sa vidange, vous l'espionnez discrètement, en tant que maître responsable, vous vous êtes placé au vent de votre chien ( c'est mieux pour vos narines ), vous évaluez l'oeuvre d'art, consistance, couleur, fumet, réussira t il un 360 parfait ce soir ? etc

mais bizarre, ce soir, trompette s'y reprend en plusieurs fois, plusieurs petites crottes, serait ce un message en morse ? il avance de quelques mètres comme pour refaire d'autres selles, gardant la position, persistant à faire quelques efforts expulsifs accompagnés d'efforts de contraction de l'abdomen, voire de grognements comme s'il était constipé, et puis ... plus rien, aucune autre selle, et hop demi tour vers la maison pour les infos de 20 h ! et ainsi de suite de plus en plus souvent ...

Méfiez vous des efforts expulsifs de selles inefficaces !

Ils s'expliquent par l'augmentation de taille de la prostate qui entraîne sa "bascule dans l'abdomen" car trop grosse pour rester dans le bassin, elle comprime alors le rectum, obligeant les selles à passer dans un espace restreint, le rectum étant coincé entre le sacrum et la prostate, d'où les efforts, mais comme cette pression sur la paroi persiste même si le rectum est vide, les efforts d'expulsion continuent ! CQFD

Ce schéma vous permet de comprendre qu'à force de faire ces efforts, les "rideaux" qui maintiennent les organes en place se déchirent et nous retrouvons la prostate, la vessie en promenade à côté de l'anus, c'est la hernie périnéale qui nécessite une chirurgie délicate !

 

Diagnostic

Confirmer un trouble de la prostate c'est accumuler des indices pour prouver sa culpabilité, palpation, toucher rectal, radiographie, échographie, prise d'urine, prise de sang par contre chez le chien pas plus de PSA que de PSG ! il existe un dosage pour l'hypertrophie bénigne ...

 

traitements de la prostate

 

traitement provisoire : la castration chimique

Par injections, par implants, par comprimés, cette méthode marche très bien mais l'efficacité est moindre que par la castration chirurgicale.

Chez l'homme c'est la méthode habituelle, prenez de l'ANDROCUR vous pisserez plus facilement mais quand vous penserez à Fernande ... il ne se passera rien !

L'avantage de cette méthode c'est qu'elle est réversible, intéressante si votre mâle doit servir d'étalon ou si c'est son premier problème de prostate.

 

traitement définitif : la castration chirurgicale

la CASTRATION est la méthode de choix pour les problèmes de prostate, cette glande retrouve son volume minimum un mois après l'opération, elle résout les problèmes d'hypertrophie et de prostatite, elle n'est pas proposée chez l'homme ...

NON la voix de votre chien ne change pas !

NON votre chien ne double pas de volume !

NON votre chien chasse toujours aussi bien !

NON votre chien ne se regarde pas l'entrecuisse en disant " j'en aurais eu deux, j'aurais un vélo d'homme "

 

En bonus votre chien castré ne fugue plus pour aller voir les chiennes, et cela diminue son agressivité envers les autres mâles.