reproduction

 

Accueilmédecine préventivealimentationfilariosepucesdysplasieglandes analesleishmanioseotitestoux de chenilarthrosetorsion estomactumeur mammairecollapsus trachéaldétachementhygiene extcoeurreproductionepilepsievermifugationsociopatheatopieallergie alimentairehygiene buccalecontraception de la chienneteignerectocolitepiroplasmoseidentificationconsultation pubertaireennemis locauxFAQanxiété de séparationamis locauxmarche en laisseBOUBOULEfuguehierarchiela cataractela prostateLCApancréatiteHypothyroidiela démodécieles calculs urinairesles aboiementsdécodeurles hygromasla parvovirosesyndrome brachycéphaleIRA_IRC_chien

 

LA REPRODUCTION DE LA CHIENNE

 

LA PUBERTE

Les premières chaleurs commencent dés que la chienne atteint 80 % de sa taille adulte donc vers l’âge de 6 mois pour les petites races et jusqu’à 14 mois pour les grandes races.

Ces cycles sont aussi influencés par la lumière, le cerveau détecte l'allongement des jours qu'il traduit par " les jours s'allongent, c'est le printemps, on peut lancer la phase de reproduction ", à l'opposé si les jours raccourcissent il met la reproduction en veilleuse pour ne pas devoir assumer une portée en mauvaise saison.

 

LES CHALEURS

La durée moyenne est de trois semaines, avec des pertes variables.  

Pendant la première et la troisième semaine la chienne attire les mâles mais les repousse.

La seconde semaine la chienne attire et recherche les mâles et peut fuguer.

Certaines chiennes peuvent refuser le mâle nous pouvons alors réaliser une insémination artificielle, ce sont en général des chiennes très proches des humains et du coup sont plus attirées par les hommes de la famille.

 

LA CONTRACEPTION (cliquez ce lien pour des conseils)

C'est choisir la moins mauvaise solution pour ne pas se retrouver avec une famille nombreuse.

QUAND FAIRE REPRODUIRE ?

Dés que la chienne est adulte et jusqu’à 8 ans, évitez les chiennes plus âgées ou celles souffrant d’arthrose, d’obésité, de troubles cardiaques.

En génétique nous vous parlerons d'héritabilité d'un caractère ( une qualité ou un défaut par exemple ), c'est à dire la probabilité de transmettre ce caractère à la descendance, exemple une chienne westie ou bouledogue français atopique a beaucoup de chances de transmettre sa maladie à ses chiots et pour vous c'est autant de propriétaires qui vont vous en vouloir !

N'hésitez pas à nous demander notre avis sur le côté génétique de la reproduction, nous vous parlerons d'héritabilité, c'est à dire de la capacité qu'à une chienne ou un chien de transmettre ses qualités ... et ses défauts.

Pour certaines races il existe des tests à partir d'un prélévement fait face interne de la joue avec une mini-brosse-rince-bouteille ou cytobrosse pour savoir si votre chienne ou le mâle choisi transmettra aux chiots certains défauts, renseignez vous auprés de la clinique ou promenez vous sur le site d'ANTAGENE : http://www.antagene.com/fr

Pensez que c'est navrant de réaliser un cadeau empoisonné en offrant à des amis un chiot qui portera le même défaut que sa mère. C'est ce qui se produit lorsque vous faîtes reproduire une chienne qui présente de la dysplasie des hanches ou du coude. c'est pour cela que les éleveurs professionnels font réaliser le dépistage radiographique de ces pathologies.

 

SAILLIES et FECONDATION  

PRESENTEZ la chienne au mâle dés le huitième jour.

FAITES DOSER la progestérone pour préciser le moment de fécondation. Ce dosage nous permet de conclure : restez chez vous c'est trop tôt  ou dépéchez vous l'ovulation vient de se produire !

C'est encore plus utile si le mâle est à 500 km ... pour économiser des frais d'hôtel.

Nous réalisons aussi des frottis vaginaux pour déterminer le moment du cycle ( termes auxquels vous êtes peu habitués, pro-oestrus, oestrus, metoestrus ) car certaines chiennes perdent peu de sang, gonflent peu de la vulve et se lèchent d'où l'absence de pertes visibles.

NOTEZ bien les dates de saillies et si le mâle est à proximité réalisez plusieurs saillies sur plusieurs jours.

ENVOYEZ la déclaration de saillie à la SCC si vos reproducteurs ont un pedigree.

 

 

QUEL MÂLE CHOISIR ?

Si votre chienne est inscrite au LOF ( Livre des Origines Françaises ) et confirmée, vous lui choisirez de préférence un mâle confirmé et de moins de huit ans.

Faut-il choisir un mâle plus petit qu'elle ? bien sur que NON, cette question revient surtout pour les petites races, comprenez qu'il vaut mieux un mâle bien fait même plus grand que votre femelle plutôt qu'un petit mal fichu ! tenez compte du standard de la race qui définit une taille au garrot.

Admettez qu'une femme ne choisit pas son mari parce qu'il fait 10 cm de moins qu'elle !

Sachez que les chiots sont adaptés à la taille de l'utérus ! et que l'on a déjà inséminé des petits chiens avec du sperme de grand chien et que les chiots naissent normalement mais poussent ensuite très, très vite !

 

IVG ou AVORTEMENT ?

Il est possible de faire avorter une chienne lorsqu'il y a eu mésalliance, parce qu'elle a fugué, parce qu'un chien a fait le mur pour la rejoindre, parce qu'elle est trop jeune, parce qu'il y a eu une seconde saillie avec un autre male etc

Le protocole dépend de vous ! soit vous connaissez exactement la date de saillie, soit vous suspectez une fourchette de dates ...

Le diagnostic échographique de gestation peut être effectué à plus de 21 jours de la saillie

                si ces injections sont faites à moins d'un mois de grossesse il y a résorption utérine, c'est à dire que la chienne n'a pas de pertes vaginales et le col ne s'ouvre pas

                si ces injections sont plus tardives, il peut y avoir des pertes mais aussi il peut y avoir avortement partiel, c'est à dire qu'un chiot arrive malgré tout à terme, pas cool !

 

LA GESTATION

Elle dure en moyenne de 55 à 65 jours.

Nous pouvons confirmer la gestation par échographie vers 25 jours aprés la saillie, mais cet examen ne permet pas de préciser le nombre de chiots.

Une radiographie à 50 jours permet de préciser le nombre de chiots.

Ne sous estimez pas cet examen, il est prudent de savoir si votre chienne porte 5 ou 7 chiots, lorqu'elle accouchera vous ne saurez pas facilement si c'est "terminé", et il pourrait y avoir un ou deux retardataires imprévus.

ATTENTION les chiots doublent leur poids dans les 15 derniers jours, il faut donc plus nourrir la chienne dans les derniers jours ou avec un aliment pour chiot.

VERMIFUGEZ  au moment de la saillie, au 45 ème jour de gestation et deux jours après l’accouchement c’est ainsi que vous éliminerez le mieux les ascaris.( cf la fiche vermifugation )

 

L’ACCOUCHEMENT

PRENEZ la TEMPERATURE matin et soir à la chienne dés le 55 ème jour :

la normale est de 38°C le matin à 39°C le soir, elle baisse de 1 à 2 degrés dans les 24 heures qui précédent l’accouchement.

Dans le doute c’est la mesure du taux de progestérone sanguin qui nous permet de savoir si la chienne est à terme par exemple pour réaliser une césarienne.

Le jour de l’accouchement la chienne refuse souvent son repas, fait un nid, halète, devient anxieuse, sa vulve et ses mamelles sont gonflées.

Les chiots sortent dans une poche de placenta que la chienne va manger, les liquides peuvent être verdâtres, sanguinolents.

La chienne va lécher ses petits qui doivent boire le colostrum ou premier lait le plus tôt possible.

une petite video ? pour vous rassurer : http://video.google.fr/videoplay?docid=-5027106146939464629

Entre les premières eaux et le premier chiot ou entre chaque chiot le délai ne doit pas dépasser deux heures.

   7 le compte est bon !

 

CONSULTEZ si votre chienne a des efforts qui durent trop longtemps

En cas de retard anormal notre équipe est là pour réaliser une césarienne, anesthésie délicate, réanimation des chiots un par un, jugez sur l'image suivante du nombre de mains nécessaires pour vous rendre la mère et les petits en bonne santé.

l'utérus et quelques locataires ...

 

Après ce cours épuisant, celui d'un maître : http://www.weshow.com/fr/p/19668/albert_dupontel_la_reproduction

N'oubliez pas d'adapter le panier de transport !

 

Ensuite les chiots doivent téter le plus rapidement possible pour gagner des forces et pouvoir lutter contre le froid.

Les chiots rampent jusqu'aux mamelles ou la chienne les y pousse du bout du nez.

La tétée favorise la descente du lait qui se trouve stocké dans le "haut " de la mamelle, par l'intermédiaire d'une hormone l'ocytocine, cette hormone est aussi responsable des contractions utérines, il est donc utile qu'un chiot déjà sorti téte pour aider ses frères et soeurs toujours à l'intérieur !

N'oubliez pas de controler les chiots un par un à la recherche de défauts congénitaux comme les ergots sur les postérieurs ( sauf pour les beaucerons ), les fissures palatines qui provoquent des difficultés pour la tétée et des fausses déglutitions.

 

pour trouver les noms de l'année : http://www.tvm.fr/tvm/wp-content/uploads/2016/09/Liste-des-noms-en-N-2017-affiche-1500x999.jpg

Dés que vous savez que le cheptel va s'agrandir, prévoyez de trouver les futurs propriétaires des chiots, parce que parfois les portées sont nombreuses ...

 

  pour remonter cliquez sur le chiot le plus mignon :